AmazighSouss vous souhaite une bonne visite et navigation pour mieux connaitre notre communauté et ses 4 000 ans d'histoire
   
  Amazigh-Souss
  POPULATION COTUMES
 
POPULATION  :

Identité

Les Amazighs est le peuple le plus ancien de l'Afrique du Nord. Plus de 3000 ans d'existance, et peut etre plus puisque ils ont changé des Embassadeurs avec les dénasties pharaaouns. La branche Amazigh appartient à la famille chamito-sémitique, et regroupe le kabyle, le zenaga et le touareg.

On désigne sous le nom de Amazigh les populations qui, sur un territoire s'étendant de la Méditerranée au sud du Niger et du Nil aux rivages de l'Atlantique, parlent des dialectes se rattachant à une langue mère: TAMAZIGHT. D'origine le mot bèrbère a déjà été utilisé par les Grecs et les Romains(le mot bèrbère{Latin}signifie sauvage !comme barbar!).

Transmis par les Arabes, désignait pour ces derniers la population autochtone et non romanisée de l'Afrique du Nord. Consacrée par l'usage, cette appellation n'est pas celle que se donnent les intéressés.

Les Arabes donnent comme nom aux Amazighs:(albarabira''les sauvages''a cause de leurs résistancequand ils n'ont pas pus combattrent la ReineZnatia)

Les Amazighs s'identifient eux-mêmes par le nom de leur groupe (Imazighen, Kabyle, Touareg) et sont connus par le mot Imazighen, qui signifie "hommes libres".

Le peuple:

Les cinq pays du Grand Maghreb ont en commun un ancien peuplement Amazigh qui leur assure une profonde originalité au sein du monde arabe. Il est étonnant de constater le maintien de la culture et de la langue berbères après quelque treize siècles de pénétration de la langue arabe. Aujourd'hui, on compte 33 % d'Amazighophones au Maroc, 21,5 % en Algérie, 20 % en Mauritanie, 5,4 % en Libye et 3 % en Tunisie, soit environ 14 millions d'Amazighophones pour 48 millions d'arabophones (selon les recensements non confirmés, le compte des Amazighs au Maroc est fait dans les derniers recensements mais les résultats ne sont pas publiés (pour quelque chose dans le fond de youssef) comme on dit!!

Le Maroc présente une société composite, où une masse de la population parle Tamazighte, langue à l'intérieur de laquelle se distinguent trois sous-groupes: le tarifit (Rif), le tamazight (Moyen Atlas) et le tachelhit (Haut Atlas, Anti-Atlas, Sous). Les arabophones, qui constituent l'autre masse de la population - on peut pas donner les pourcetages exact puisqu'on a pas des recensements confirmées -, sont dans leur grande majorité des Amazighs arabisés: les invasions arabes des VIIe et VIIIe siècles, puis celles qui sont connues sous le nom d'invasions hilaliennes, aux XIe et XIIe siècles n'ont en effet entraîné l'installation que de quelques dizaines de milliers d'hommes. Mais la société marocaine en a été si profondément marquée qu'il est maintenant légitime de parler de culture arabo-berbère, même si chacun des deux groupes conserve et revendique une certaine spécificité. La population juive, aux origines diverses.

(Amazighs judaïsés avant l'ère chrétienne, s'est sensiblement réduite avec l'émigration massive vers Israël, la France et le Canada en 1948)

Répartition actuelle des Amazighs

Le caractère le plus déterminant de l'Amazighité reste la langue, et la répartition actuelle des Amazighs peut être esquissée en délimitant les aires géographiques de son usage. On parle Amazigh,sporadiquement,à l'intérieur d'un espace africain compris entre l'océan Atlantique, la Méditerranée et le tropique du Cancer. D'est en ouest, des populations berbérophones subsistent actuellement:

-en Égypte, dans l'oasis nord-occidentale de Siouah .

- en Libye, dans le djebel Nefousa et les oasis de Ghadamès, de Sokna, d'Aoudjila, mais également sur la côte à Zouara.

- en Tunisie: sous forme d'enclaves en voie de disparition, notamment dans les villages de l'île de Djerba, à Tamezret au nord de Matmata, à Chenini et à Douiret, à l'est de Tataouine.

- en Algérie: La Kabylie est de loin la plus importante région berbérophone d'Algérie et les deux tiers des Berbères de ce pays sont kabyles; l'Aurès abrite une importante communauté chaouïa et le Mzab un autre groupe berbérophone; quelques îlots subsistent également dans les monts des Ksour du Sud oranais, dans les régions de Gourara et de Ouargla et, au nord, dans les djebel Bissa et Chenoua.
- au Maroc: Trois grandes zones de dialectes Amazigh couvrent les régions montagneuses de ce pays; au nord du Rif, le dialecte tarifit; au centre, dans le Moyen Atlas ainsi que dans une partie du Haut Atlas, le dialecte tazayaniite; au sud-sud-ouest, dans le Haut Atlas, l'Anti-Atlas et le Sous - qui forment le pays chleuh -, le tachelhit meme à Marrakech et ses régions et aussi à Essaouiraet ses régions (Haha).

- en Mauritanie: dans une région située au nord du fleuve Sénégal, le parler zenaga est attesté chez des populations du Trarza .

À tous ces espaces de parlers t'Amazighte il faut ajouter un grand territoire parcouru par les nomades chameliers touaregs, dont le nombre est évalué à 400 000. Ils constituent un groupe berbérophone important, éparpillé inégalement sur le Niger, le Mali - pour les deux tiers -, l'Algérie (Ahaggar, Ajjer), la Libye (Ajjer), le Burkina Faso (Udalen) et le Nigeria

Il faut également tenir compte d'une importante diaspora Amazigh disséminée dans les grandes villes de l'Afrique du Nord, mais aussi en Europe. La France compte environ plus de 600 000 immigrés Amazighs Marocains et Algériens, ces derniers étant essentiellement kabyles.
Des trois pays du Maghreb, le Maroc semble de loin celui qui compte le plus d'Amazighophones.

-------------------------------------------------------------------------------------

               VIVE LES HOMMES AMAZIGH PERSEVERANTS
                                    

Le peuple Amazigh n'a pas bati de civilisation grandiose, pérenniser ses acquis culturels, ce n'est pas par manque d'estime de soi, mais par un sentiment qui n'honore personne qu'on appelle égoisme, que le kabyle de toujours a confondu avec LIBERTE.

A aucun moment de leur histoire, les Imazighens n'ont pu construire une union durable. Toute leur histoire consiste en des alliances stratégiques , le plus souvent brèves aux fins d'arriver à son but personnel immédiat, quitte à trahir les siens le moment venu. Les trahisons multiples, les retournements d'alliance jallonnent son histoire , ce qui n'a jamais permis aux bérbères de bâtir une nation.Et pourtant, l'histoire a montré que quand ils s'unissaient, les romains n'avaient qu'à bien se tenir.

Si les juifs sont ce qu'ils sont aujourd'hui , c'est parce qu'ils sont unis (non pas par la religion) mais par le sentiment d'appartenance à un peuple indivisible dont ils sont fiers et qu'ils portent en eux

(un peuple qui s'entraide les uns les autres, pour être encore être plus fort).

Le jour où le kabyle sera content de voir son voisin réussir et se demander : que vais-je faire pour

lui , pour qu'il réussisse encore mieux, là, il aura tout compris. La réussite de chacun est l'affaire de

tous , c'est ce que les juifs ont compris

Les Amazighs sont des ''PUR'' Musulmans ne pourront pas et jamais imiter les juifs car ce sont deux histoires différentes et deux mentalités dissociées. Savez-vous combien de prophètes ont été chez les juifs? méconnaissez-vous l'influence de la Torath!

Porté comme nom générique IMAZIGHENS (HOMMES LIBRES) est une malédiction. Des hommes qui se désignent par l'adjectif "LIBRES" ne peuvent pas s'unir , car s'unir c'est faire des compromis, un compromis c'est abandonner un peu de sa liberté au profit de l'autre.

On sait ce qu'il reste à faire, cessons de nous dire LIBRES et travaillons tous pour la réussite de chacun.

Et de grâce trouvons nous un autre nom : par exemple " les Hommes persevérants"

Je pense que d'avoir l'humilité de se regarder, de regarder son histoire ou de porter un oeil critique sur soi n'est pas, un manque d'estime de soi, mais au contraire une qualité qui permet de pas rester embourber dans sa gangue "historique".

Les Amazighs ont fait, ont dit , ont été,.......... cela suffit.
L'histoire ne revient jamais en arrière! Aujourd'hui, il faut qu'on arrête de nous regarder dans un rétroviseur. Il faut désormais songer à construire un avenir et cela passe par la construction d'une NATION. Cela ne passe ni par la religion , ni par l'autoglorification.

Bref, tout ce que nos aieux avaient compris et que les Amazighs d'aujourd'hui ont oublié. les Amazighs d'antan (arrières, arrières et arrières grands parents) ont créé des diasporas un peu partout. Meme en Europe et ailleurs.

Mais, nous sommes pas assez grégaire, trop indépendants, trop fières, trop jaloux, trop envieux en résumé TROP AMAZIGH. Ces colonies pas assez (solidaires) ont fini par se diluer , s'intégrer (plus exactement de désintégrer) pour finalement s'arabiser pour la plupart.

Mais attention, un pareil destin ne se concretise qu'avec l'adhésion et l'union de tous autour d'un idéal commun.
A nous de savoir où on veut aller
Cessons de trop parler
Travaillons, travaillons et travaillons
Un peu moins d' AMAZIGHITE ( au sens de trop d'indépendance ou liberté/fiérté).
Avec plus de labeur , d'entraide
Les hommes LIBRES se transformeront en hommes PERSEVERANTS ,les hommes perséverants réussissent toujours,les hommes qui réussissent sont toujours libres.
VIVE LES HOMMES PERSEVERANTS

Je n'oublierais pas de cité l'exemples reussi dans l'hisoire (d'Amazighs musulmans). apres l'islam ce sont les Almohades qui ont refaient l'union nord Africaine ils ont rappelé par ceci que aucune de ces regions n'est isoles de l'autre, il existaient aussi les Almohades les Morabites et Merinides ils ont faient de grand exploient dans l'hisoire et ils etaient des Amazighs qui meritent ce noms .

On pourra développer notre société ou nos groupes dispersés en se concentrant sur l'instruction et le savoir; malgré notre aspect vestimentaire moderne on garde le caractère traditionnel et naif d'autrefois.
On peut développer nos villages sur les crètes en formant des lobbys scientifiques et financiers qui créeront des entreprises sur les monts des Atlas(souss et zayane) ou du Rif.
C'est avec une éducation parallèlement en français, anglais et amazigh que nous réussirons une union qui pourra pousser notre paye et nation Marocaine encore plus devant ,et parmi les moyens les plus efficaces la création de chaînes télé Amazighs, reste à former des journalistes et animateurs.Tout un chantier!

 

 
  Aujourd'hui sont déjà 31929 visiteurs (82777 hits) Ici! Cpyright  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Esperant que tu soit satisfait,si par hasard vous avez des renseignements (meme historique) ,des articles et des photos pour enrichire ce site,je serais heureux de les recevoire . Merci pour votre visite